Le  » qui suis-je ?  » de Christine Coutard.

Je suis Christine Coutard et je serai présente au Festival des Z’Éveilleurs de SPAY dans la Sarthe les 28 et 29 mars 2015.

Esthéticienne depuis 25 ans, j’ai appris l’art du toucher et le corps.
Énergéticienne depuis 14 ans, j’ai découvert l’art du bien-être au service de votre corps et de vos émotions.Christine Coutard Adepte des produits naturels, des huiles essentielles, des fleurs de Bach, des pierres et surtout des ondes lumineuses pour notre meilleur équilibre, j’ai complété ma carte de soins ces deux dernières années et baptisé mon activité Yansé (couleur en chinois).
L’idée de cette nouvelle approche vient d’une envie : l’envie dans un monde qui bouge, pas toujours sur un plan positif, de proposer des outils de mieux être.
Des techniques plus holistiques, qui permettent d’adhérer à la maturité d’une société qui se voit définitivement bouleversée sur le plan des valeurs humaines.
Se repositionner pour mieux faire face à ses angoisses, son stress, ses douleurs physiques et morales, se ressourcer (respirer et se détendre), voir mieux en soi pour mieux voir autour de soi.
Comprendre les ficelles de notre environnement, déjouer les conflits qu’il peut provoquer en nous, avoir une vrai solidarité pour notre entourage.
 
L’ENERGETIQUE, CLEF DE L’EVEIL ET DE L’ÉQUILIBRE ?


Plus qu’un parti pris, cela est une évidence… Il est exclu de dissocier le mental, l’affectif et l’émotionnel d’une personne avec les manifestations d’ordre physique.
C’est juste un peu d’observation.
Nous savons qu’un stress intense peut entraîner des douleurs d’estomac, de prise de poids, de douleurs lombaires, etc… car un état psychologique positif peut adoucir les plus profondes douleurs, voire les éliminer…
Nous savons à l’inverse, qu’un corps en parfaite santé peut dynamiser un état d’esprit pessimiste, ou passagèrement dépressif, qu’un corps profondément atteint peut avoir raison d’un psychisme extrêmement optimiste.

LA BEAUTÉ ? NE SERAIT-CE PAS LA PAIX ENTRE LE CORPS ET L’ESPRIT ?

Laisser un commentaire