Le « qui suis-je? » de Catherine Letinturier.

Catherine Letinturier
Catherine Letinturier

« Je suis Catherine Letinturier née rue de la forêt, le 26 mai 1973 à Fougères en Ille-et-Vilaine.

La nature est très importante pour moi, je suis très liée aux arbres, aux plantes, aux oiseaux et aux cristaux.

Je me suis toujours sentie très différente, comme venant d’une autre planète.

Quand à l’âge de 5 ans on me demandait ce que je ferai plus tard, je répondais invariablement “Danseuse Professionnelle”.

Mes parents ayant toujours eu la volonté que leurs enfants puissent choisir leur métier, ils ont tout fait pour que je poursuive mon rêve.

A l’âge de 20 ans après un cursus complet en danse classique et contemporaine au conservatoire de Rennes puis au CNDC d’Angers, j’avais une solide formation et déjà plusieurs expériences de danseuse en France et à l’étranger.

En sortant de cette école à la formation intensive, j’ai constaté que ma danse ne pouvait plus évoluer à cause de mes blocages psychologiques. J’ai constaté que l’un ne pouvait pas aller sans l’autre, ce fut le début de mon exploration des interactions psychocorporelles.

A cette époque j’ai également rencontré les spiritualités, d’abord avec OSHO puis Krishnamurti, le Bouddhisme, le Zen … qui m’ont amené à cheminer vers l’intérieur, vers toutes sortes de thérapies, techniques de développement personnel, pleine conscience, psychogénéalogie, trame etc…. Je dis souvent que j’ai passé 20 ans de ma vie à détricoter le pull que j’avais tricoté pendant les 20 ans précédents.

La danse restant en fil rouge derrière cela, en enseignant, en dansant, en créant des spectacles. Cela me permet de valider mon expérience corporelle avec mon expérience intérieure, les noeuds qui se débloquent, les compréhensions et les prises de conscience et de partager cela avec les autres.

La vie m’a offert de nombreuses situations, divorce, séparations, deuils, maladie, souffrances physiques, qui me permettent d’aller toujours plus loin dans ma guérison et dans la compréhension de certains comportements inadéquates.

La notion de cheminement m’est essentielle, j’ai découvert la marche lors d’un pèlerinage vers le Mont-Saint-Michel et depuis je marche beaucoup, je considère vraiment que nous sommes des pélerins sur les chemins qui nous sont propres. La marche m’apporte beaucoup de bien-être sur tous les plans.

Pour ce qui est des dessins, c’est quelque chose que j’ai développé pendant toutes les périodes où je n’ai pas dansé. C’est une façon supplémentaire d’exprimer ce que je capte au niveau vibratoire.

Un de mes plus grand défi est de trouver l’unité au milieu de tous mes possibles, j’ai compris qu’il était temps de passer au forfait illimité, et que je pouvais très bien être tout ce qui me plait du moment que ce soit au service du très haut.

Je recherche dans ma vie le plaisir et la joie, et je sais que ces derniers ne me sont accessible que lorsque je suis au service de la lumière.

C’est pourquoi aujourd’hui je me dévoile enfin ! à votre écoute au service de la conscience une et indivisible.

Pour résumé, en vous apprenant à faire confiance à vos ressentis, en apprenant à les rencontrer et les accepter je souhaite que chacun retrouve les clés de son autonomie.

Pour que chacun devienne le jardinier de sa vie.  »

La citation qui guide ma vie de St Augustin:
“Aimes et fais ce que voudras
MERCI Catherine pour ce magnifique témoignage; Quelle grande joie de te rencontrer à DURTAL les 4 et 5 octobre 2014 dans le cadre de l’évènement
« Les Z’éVeiLLeurs s’exposent »

Laisser un commentaire