Les bénevoles Joué-lès-Tours

Le « qui suis-je ? » d’Hélène Bernier.

Bonjour à toutes et à tous,

Je m’appelle Hélène BERNIER et j’ai 56 ans.

D’aussi loin qu’il m’en souvienne, j’ai cherché à comprendre ce monde dans lequel j’étais née parce que je ne le comprenais pas.
Alors, j’ai beaucoup cherché, beaucoup étudié et puis il y avait toujours cette petite voix intérieure celle qui m’a toujours guidée dans les épreuves que la Vie a mise sur ma route.

La nature m’a elle aussi beaucoup enseignée.

Hélène BernierElle est pour moi source de paix et de ressourcement aussi.
Le vivant est pour moi sacré.

Je savais intuitivement que tout était « fait du même bois » mais vibrait à des niveaux différents, de la conscience vivante qui prenait forme dans la matière. Continue reading

le « qui suis-je ? » d’Emmanuel Chevalier.

Je suis Emmanuel, je sers la Lumière.

Depuis mon enfance jusqu’à 25 ans,  j’ai utilisé mes dons de manière inconsciente.Emmanuel Chevalier

Puis à la suite de plusieurs évènements douloureux – suicide de mon meilleur ami, séparation amoureuse et le sentiment que mes dons me marginalisaient – je me suis tourner vers mon ombre. J’ai expérimenté la dévalorisation, la maltraitance, la destruction, notamment par la prise de drogues.

La naissance de mon fils m’ a réveillé. J’ai pris conscience qu’à vivre mon ombre, j’allais lui faire vivre la sienne.

Ça été le sursaut, depuis j’œuvre pour la Lumière

par le tambour, la sweat-lodge, par ma présence au salon des Z’éVeiLLeurs en temps qu’homme-médecine, pilier de l’organisation.

Le 4 novembre 2014

Le « qui suis-je ? » de Julie Ronsin.

Je m’appelle Julie Ronsin (Lemoine) et je suis née un 10 Février 1985 pour le plus grand plaisir de mes parents ! Née dans une famille dite « normale », dans une maison à la campagne, proche de la nature et des animaux.

Du plus loin que je me souvienne, j’ai été confrontée à « l’autre monde » vers l’âge de 8 ans. Julie RonsinTourmentée nuit après nuit et « violée » dans mon intimité par des « choses » que je ne pouvais décrire…

Bien sur, j’en ai parlé ! Mais qui peut bien croire une petite fille rêveuse?

Mes parents me certifiant que ce ne sont  que des cauchemars. Pour mes camarades de l’époque, les moqueries étaient de la partie bien sur! Malgré tout cela, une nuit où ces          « choses » ont certainement voulu m’emmener au-delà de la vie, j’ai pris conscience que je n’étais pas seule face à tout ça. Je me souviendrais toujours de cette douce voix féminine qui m’a sorti d’où j’étais… Continue reading